Syndicat National des Fabricants de Prothèses Dentaires

Vous venez de recevoir un questionnaire unppd !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vous venez de recevoir un questionnaire unppd !

Message  SNFPD le Mer 20 Aoû - 13:40

Vous venez de recevoir un questionnaire unppd !
Renvoyez-le au ministère de l’économie, en plusieurs exemplaires anonymes pour montrer au ministre que ce questionnaire c’est n’importe quoi. Que s'il doit y avoir un référendum il doit être fait dans les règles.


Ministère de l'Économie

139, rue de Bercy
75572 Paris Cedex 12



Ce que dit l’UNPPD  cherchez l’erreur !
Quelles sont aujourd’hui les ­relations de l’UNPPD avec les chirurgiens-dentistes ?

Les chirurgiens-dentistes sont nos seuls clients. Les patients sont les clients des chirurgiens-dentistes et pas ceux des laboratoires. Nous ne passons que par des professionnels et il n’y a pas de raison pour que nous changions de circuit. Bien sûr, nous ­aimerions être reconnus comme des professionnels de santé. Mais notre but n’est pas d’être directement en rapport avec le patient. Sauf, bien entendu, si le praticien nous demande de venir prendre une teinte.
Il faut sortir du combat que certains veulent mener. Ils estiment que comme ils fabriquent, ils sont professionnels de santé. Quelques agitateurs veulent la facturation ­directe au patient. Pour moi, c’est un combat d’un autre temps. Et nous souhaitons dialoguer avec les syndicats de chirurgiens-dentistes.
 
 
vous ne pouvez pas faire confiance à l’unppd qui donne son avis avant de demander celui de la profession et surtout sans vous informer des modifications qui sont proposées par différents organismes.
Avant de dialoguer avec les syndicats dentaires l’unppd ferait bien de s’occuper d’informer correctement la profession.
Vous ne pouvez pas faire confiance aux gens qui vont dépouiller vos réponses sans aucun contrôle extérieur.
Le monopole des dentistes va tomber, la vente directe aux consommateurs est une solution pour ouvrir la concurrence de la vente des prothèses. Ceci l’unppd oublie de le dire à l’ensemble de la profession et également à ces adhérents.
Ce qui fait que la profession dans son ensemble ne sait pas ce à quoi elle doit se préparer.
 
 
Ce que dit le SNFPD depuis 10 ANS


L’indépendance de notre profession
 
Notre activité ne doit plus être conditionnée au bon vouloir d’une autre profession. Nous ne sommes pas une profession complémentaire de celle du chirurgien-dentiste. Nous sommes deux professions distinctes l’une de l’autre.
 
La séparation des actes
 
Le consommateur doit choisir son prothésiste comme il choisit son opticien. Il doit décider de la qualité et de l’origine de ses prothèses.
Nous devons obtenir un numéro d’agrément pour le remboursement des prothèses et faire établir une nomenclature pour la prothèse dentaire.
L’acte de prise d’empreinte et d’adaptation doit être séparé de la fabrication. Les deux prix   doivent être distincts. Si le prix de l’adaptation est disproportionné par rapport au prix de la fabrication, le consommateur doit s’adresser au gouvernement. Notre principale préoccupation est de faire en sorte que nos tarifs nous permettent de vivre. Notre profession ne peut pas assumer les prix et les débordements d’une autre profession.
Nous n’avons pas besoin d’intermédiaire pour transmettre nos factures et la traçabilité des                                         prothèses que nous vendons. Nous le ferons très bien nous même.


Ce que dit l’avis 12 A 06 saisi  par le SNFPD


L'autorité de la concurrence avait rendu un avis en mars 2012 concernant les effets de l'exclusivité de la vente des prothèses dentaires par les chirurgiens-dentistes. Le SNFPD (Syndicat national des fabricants de prothèses dentaires) souhaitait, en effet, instaurer une relation directe entre prothésistes et patients alors qu'à l'heure actuelle le prothésiste n'intervient que sur commande exclusive du chirurgien-dentiste pour le compte de son patient. 

Le gendarme de la concurrence a effectivement relevé "une insuffisante dynamique concurrentielle au détriment des patients". Mais elle n'a pu donner raison au SNFPD, ne pouvant remettre en cause la réglementation qui consacre le monopole de l'art dentaire.

 
Ce que dit  le rapport IGF


5.4.1. La profession de chirurgien-dentiste fonctionnerait de façon économiquement plus efficace si la réglementation fixait les tarifs du conseil et de la pose de prothèse-dentaire
 
Les travaux de la mission ont mis en évidence deux avantages que présenterait une modification de la réglementation sur les tarifs des actes des chirurgiens-dentistes.
 
Premièrement, il existe une péréquation peu transparente entre soins conservateurs et chirurgicaux et soins prothétiques : l'absence de réévaluation des tarifs des soins conservateurs et chirurgicaux, associée à la hausse du coût des équipements techniques, a eu pour conséquence que ces soins sont devenus peu rentables voire déficitaires pour les chirurgiens-dentistes, ce qui les a amenés à rechercher une compensation par une augmentation des honoraires perçus sur les soins prothétiques.
 
Deuxièmement, la structure des actes des soins prothétiques souffre elle-même d'un manque de transparence
En effet, les honoraires rémunérant les soins prothétiques couvrent en réalité des actes de différentes natures :
• un premier acte de conseil du chirurgien-dentiste relatif au choix de la prothèse-dentaire la plus adaptée ;
• L'achat de la prothèse dentaire au prothésiste dentaire qui la fabrique sur prescription du chirurgien-dentiste; l'ajustement et la pose de la prothèse dans la bouche du patient par le chirurgien-dentiste.
 
Aux termes de la réglementation actuelle, les chirurgiens-dentistes ont le monopole de la  vente au public de prothèses dentaires, ce qui signifie qu'ils jouent nécessairement un rôle d'intermédiaire, achetant la prothèse au prothésiste dentaire et la revendant au patient.
 
Le conseil, l'ajustement et la pose font appel à l'expertise spécifique des chirurgiens-dentistes.
En revanche, dans la mesure où les chirurgiens-dentistes sont des professionnels de santé et non des commerçants, il y aurait une logique à ne pas leur faire jouer le rôle d'intermédiaire qu'ils jouent actuellement dans la vente aux patients des prothèses dentaires produites par les prothésistes dentaires.
 
Conclusion
Une première option de réforme envisageable consisterait à introduire plus de transparence et à séparer actes du chirurgien-dentiste et acquisition de la prothèse dentaire. Pour ce faire, il serait possible de réglementer le tarif de l'acte de conseil du chirurgien-dentiste, et le tarif de l'acte d'adaptation et de pose de la prothèse par le chirurgien-dentiste. Les soins prothétiques se dérouleraient alors de la façon suivante : le chirurgien-dentiste choisirait la prothèse dentaire qui convient le mieux aux besoins de son patient, puis le patient réglerait directement au prothésiste dentaire l'achat de la prothèse, que le chirurgien-dentiste adapterait et poserait ensuite.
 
Une autre option de réforme consisterait à obliger la communication au patient du prix d'achat de la prothèse ·non ajustée, sous peine de non prise en charge par l'assurance-maladie et les mutuelles des prothèses et soins prothétiques.

 
avatar
SNFPD
Admin

Messages : 166
Date d'inscription : 01/03/2011

http://www.syndicatsnfpd.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous venez de recevoir un questionnaire unppd !

Message  SNFPD le Mar 16 Sep - 1:31

LIEN ICI


Newsletter n°88 / 15 Septembre 2014



LES RÉSULTATS

DE LA CONCERTATION NATIONALE
DES PROTHESISTES DENTAIRES

72,7 % des sondés souhaitent un changement
pour notre profession


L'UNPPD remercie les prothésistes dentaires qui ont participé par leurs réponses au Référendum sur la réflexion de l'avenir de notre profession. Les laboratoires de prothèse dentaire français nous ont fait parvenir le questionnaire complété avec de nombreux commentaires et suggestions.

Nos services traitent actuellement toutes les réponses afin d'établir la synthèse, qui vous sera communiquée début de semaine prochaine. Cette synthèse également présentée lors du Bureau national de l'UNPPD du vendredi 19 septembre, mettra en avant les différents axes que les prothésistes dentaires ayant répondu au Référendum, ont choisi pour l'avenir de leur profession.

Ces résultats seront également communiqués auprès des différentes instances avec lesquelles l'UNPPD est en contact.

Confraternellement
Bernard DETREZ, Président de l’UNPPD
Les Membres du Bureau National de l’UNPPD

Ce n'était pas un vote mais un questionnaire dépouillé uniquement par les dirigeants unppd mais pas par un huissier alors je reste sceptique.

Pour moi tout ce qui n’est pas prouvé d’une manière évidente et incontestable reste douteux!
avatar
SNFPD
Admin

Messages : 166
Date d'inscription : 01/03/2011

http://www.syndicatsnfpd.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum